jul76

From eRepublik Official Wiki
Jump to: navigation, search
Languages: 
EnglishIcon-English.png
FrançaisIcon-France.png


Perm banned.png
Permanently banned
Dead citizen.png
Dead citizen

jul76

22 Message  · Wiki

Citizen289871.jpg
Société
Nationalité Flag-France.jpg Français
Date de naissance 29 April 2008
Date de mort summer 2009
Résidence Upper Normandy, France
Politique
Mayor de Rouen
21 May 2008 – 20 June 2008
Précédé par ioshy
Succédé par ioshy
21 July 2008 – 15 October 2008
Précédé par ioshy
Militaire
Rang Icon rank Major***.png Major***
Rangs d'aviateur Airman 0.png Airman

Biographie

Une jeunesse précoce

Convié par ioshy, alors maire PSD de Rouen, jul76 est né le 29 avril 2008. Il adhère aussitôt au Mouvement des Révolutionnaires et fonde son journal La République Normande où il y consigne son intérêt à la politique nationale. Féru de cartographie, il y consignera en effet régulièrement les enjeux et les résultats des élections e-françaises.

Début mai marque la guerre franco-suisse. Suite à la conquête des régions e-suisses, jul76 milite pour une intégration de ces nouveaux citoyens. La République Normande devient ainsi le premier journal e-français entièrement bilingue : l'ensemble de ses articles étant traduit en anglais.

Son intérêt pour la politique le pousse à être le candidat MDR pour la Mairie de Rouen en mai 2008. Il a notamment face à lui ioshy. Et, même pas un mois après sa naissance, jul76 est élu Maire de Rouen. Jusqu'à l'apparition de la V1, il fera quatre mandats et sera le dernier Maire de la région en octobre 2008. Cette première élection et ces nombreuses élections marques assoiront son ascension politique.

La Mairie de Rouen comme un tremplin

Les mandats de jul76 à la Municipalité rouennaise seront régulièrement salués. Particulièrement actif, il permettra à la région haut-normande d'être parmi les plus productif d'e-France, avec des soldats entraînés et une communication régulière. Différentes politiques seront reprises dans d'autres régions: giftages, consignation de l'Histoire sur le wiki ou encore encouragements économiques.

En septembre 2008, il a pour projet d'organiser la Première Fête Citoyenne de Haute-Normandie avec jeux, concours, tombola. Les grandes entreprises e-françaises lui font confiance et proposent de nombreux lots. Ce sera malheureusement un échec par manque de participants.

Pour autant, la confiance est toujours de mise car, après avoir beaucoup militer en sa faveur dès juillet 2008, la Haute-Normandie sera la première région à expérimenter la décentralisation en e-France. jul76 crée ainsi SO Rouen et son magazine.

Parallèlement, jul76 s'est présenté au Congrès. Il sera député sans interruption de juin 2008 à octobre 2008. Mais c'est bien l'action de base qui l'agite surtout.

De la contestation au gouvernement

En juin 2008, conscient des difficultés qu'ont les salariés du gifts, sa branche de travail, il décide de créer la Syndicat des Travailleurs du Gifts. Le but avoué est de mutualiser les efforts pour que les salaires de ce domaine soient à la hauteur des autres pans de l'économie nationale. Le syndicat réalise un travail de fond qui permet notamment de dénoncer le scandale d’E.N.C.A.D.E.S.A., entreprise qui employait des comptes fantômes. Pour autant, ce syndicat n'aura pas la puissance espérée et fermera rapidement ses portes.

À la même époque, jul76 dénonce le manque d'hôpitaux en e-France. Ainsi, en juin 2008, il sera appelé par meza pour participer à son gouvernement à la tête du Ministère de la Santé. Dans cette lignée, à la fois sous présidence PSD que IDE, il sera Ministre de la Formation Professionnelle, en charge des entreprises publiques d'intérêt d'État. Il y connaîtra notamment son échec le plus cuisant en voulant faire signer des contrats professionnels aux étudiants formés par la nation.

Une V1 qui annonce une carrière militaire

La V1 a fait disparaitre les Maires. jul76 avait alors dit : "S'ils suppriment les Maires, je me fais Légionnaire". En effet, avec l'arrivée de la V1, jul76 a décidé de prendre un peu de recul avec la sphère politique. N'ayant plus toutes les connaissances du jeu avec ces nouvelles règles et attributions, il cesse d'être député. Un moment à la tête du Mouvement des Révolutionnaires, il abandonne aussi ce poste.

Mais, fidèle à ses paroles, il décide donc de s'engager dans la Légion Étrangère, sous commandement de Melkion. Rapidement, il sera d'ailleurs nommé chef de l'un des régiments de Légionnaires. C'est pour jul76 une période de voyages avec le nombre de conflits (surtout des guerres de résistance) qui se multiplie.

Dès novembre 2008, il est pourtant appelé au gouvernement de Matthieu Bonne pour gérer le Ministère de la Défense. Il mettra alors en place l'armée de réservistes composée de volontaires e-français désirant ne pas quitter le pays. Dans le même temps, il devient Chef d'État-Major de la Légion Étrangère.

En désaccord avec Elvea, jul76 n'est pas reconduit à la Défense en décembre. Mais l'urgence de l'invasion de l'e-France dès le 7 décembre 2008 le conduit à coopérer étroitement avec Matthieu Bonne sans réel titre officiel. Parallèlement, il engendre les combats et a atteint actuellement le grade de colonel. De même, il prend actuellement part à la recomposition de la Légion Étrangère.

Témoignage

  • Comment se sont passés tes débuts dans eRepublik ?

Très bien ! Je suis arrivé fin avril. Quelques jours après s'est déclarée la guerre contre l'e-Suisse qui m'a permis de voir qui était réellement actif dans notre pays. Comme j'aime beaucoup écrire, j'ai créé mon journal, "La République Normande" où il était surtout question de politique. C'est en effet le pan d'Erepublik qui m'a surtout inspiré au début. Du coup, à peine un mois plus tard, j'étais Maire de Rouen (en battant l'ami IRL qui m'avait invité !) Le début de ma carrière de politicien !

  • Quel a été ton parcours ?

C'est surtout l'aspect politique qui m'intéresse dans Erepublik. J'ai donc été Maire, Député puis appelé régulièrement au gouvernement. J'ai même été quelques temps président du Mouvement des Révolutionnaires. L'arrivée de la V1 m'a donné goût à l'aspect militaire. Je me suis donc engagé dans la Légion Étrangère que j'ai dirigé un moment. Parallèlement, je suis aussi l'un de ceux qui organisent l'armée e-française depuis quelques semaines. Enfin, comme j'avais accumulé quelques argents, je suis cofondateur de Super SO6, qui s'est spécialisé dans la production de bois. Mais, même si je prends pas au décision, je n'en suis en aucun cas un moteur : l'économie erepublikaine m'échappe totalement...

  • Ton évolution a-t-elle été rapide ?

Oui et non. J'ai rapidement pu mettre mes idées en place lorsque j'étais à la tête de la Mairie de Rouen. Là, pour le coup, j'en étais le moteur et je suis content de savoir que certains Maires ont repris mes idées ! J'étais élu pour un programme, je l'appliquais, c'était parfait. Après, si je prends la carrière militaire, c'est bien évidemment moins rapide ! Il faut s'entraîner tous les jours et petit à petit sa force augmente. De même, c'est au fil des batailles que l'on gagne de l'expérience. Donc, plus que d'évolution, je parlerai plutôt d'apprentissage. Il faut prendre le temps et la patience de devenir un citoyen. Comme je le disais, je n'y connais rien en économie erepublikaine, donc je n'ai pas la folie de me lancer seul dans une entreprise : je ferai faillite en très peu de temps !

  • Et maintenant, que souhaites-tu faire ?

M'investir toujours plus dans le côté militaire du jeu. Actuellement, je n'y connais rien en stratégie. Mais s'impliquer dans la stratégie et potentiellement continuer à grimper dans les hautes sphères (jusque dans les couloirs calfeutrés de la PEACE ?) demanderait plus de temps que je ne peux pas consacrer à Erepublik. Alors, dans la mesure du possible, j'essaie d'être un citoyen et un soldat modèle. Et, lorsqu'un Président m'appelle à son gouvernement, j'aspire être à la hauteur de la tâche qu'il aimerait me confier. Ce que je souhaite, c'est aider l'e-France ! Si je peux être utile, qu'on m'appelle !