Charte de l'Office Francophone/Français

From eRepublik Official Wiki
< Charte de l'Office Francophone
Revision as of 05:11, 13 October 2019 by Andycro (Talk | contribs) (styling)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search
Languages: 
EnglishIcon-English.png
FrançaisIcon-France.png

INTRODUCTION

Une Charte pour établir les bases de l'Office Francophone.

INTERPRÉTATION

Définitions

1. Dans cet acte:

« Ministère »
Un « Ministère » est un terme générique qui signifie une division de la branche exécutive sur un dossier spécifique. Le terme comprend les mots « Département » et toute variante.

« Ministre des Langues officielles »
Le « Ministre des Langues officielles » est un membre de la branche exécutive nommé par le Président pour se charger des affaires linguistiques du pays, notamment en ce qui concerne l'anglais et le français.

« Secrétaire général »
Le « Secrétaire général » est un membre de l'Office Francophone à la tête du Comité et de l'Office Francophone.

« Membre » ou « Membre de l’Office Francophone »
Un « membre » ou un « membre de l’Office Francophone » est un traducteur agréé de l’Office Francophone.

« Office Francophone »
L'« Office Francophone » est l'organisation établie par la présente Charte.

« Comité de supervision »
Le « Comité de supervision » est l’équipe qui soutient le Secrétaire général dans ses activités au niveau des ressources humaines et de la vérification des travaux effectués par les membres de l’Office Francophone.

L'OFFICE FRANCOPHONE

Généralités

Niveau de priorité
1. Les articles gouvernementaux doivent être considérés par priorité selon leur Ministère, à moins d’urgence sur un sujet considéré comme étant lui-même prioritaire.

(a) Priorité 1 : Les ordres de combat et tout article du Ministère des Communications ou tout équivalent.
(b) Priorité 2 : Les communications du Ministère de la Défense, du Ministère de la Justice, du Ministère de l'Éducation, du Ministère de la Santé, du Ministère de l'Immigration ou tout équivalent.
(c) Priorité 3 : Les communications du Ministère des Affaires étrangères, du Ministère de l'Industrie, du Ministère des Finances, du Ministère du Revenu national et du Ministère du Patrimoine ainsi que tout autre Ministère ou Agence fédéral.

Offre de service

2. L'Office Francophone est une organisation gouvernementale.

3. (1) Les individus, organisations ou entreprises non gouvernementales peuvent faire appel aux services de l’Office francophone.

(2) L'Office Francophone a le droit d'accepter ou de refuser des requêtes du secteur privé.
(i) Le salaire du traducteur sera soumis aux conditions telles que présentées au point 12. Ce salaire sera payé directement par le requérant.
(ii) Le Comité aura droit à un dédommagement, puisqu’il perdra les services d’un ou de plusieurs traducteurs pendant une période de temps donnée. L’ampleur de ce dédommagement est à la discrétion du Secrétaire général, qui pourra prendre une décision selon la situation.

Le recrutement

Membre permanent
4. Tout membre ayant fait ses preuves par le passé et ayant été nommé permanent par l'Office francophone doit être considéré comme étant membre à perpétuité de l'Office Francophone.

Nouveau membre
5. Tout citoyen canadien qui désire devenir traducteur agréé de l’Office francophone a. devra passer un examen de traduction spécifique.

(1) Cet examen se basera sur un ou des textes reprenant un vocabulaire spécifique à quelques genres de communication officiels.
(2) Cet examen pourra être corrigé par un membre du Comité de supervision ou par le Secrétaire général.

b. peut être nommé membre honorifique de l'Office Francophone par le Secrétaire général.

6. Dans le cas d’une acceptation du Secrétaire général sur la recommandation du Comité de supervision, le candidat pourra être considéré comme étant membre régulier. Il aura de ce fait droit aux avantages des membres de l’Office francophone tels que spécifiés dans la section « Avantages ».

Permanence d’un membre régulier
7. La permanence d’un membre régulier est à la discrétion du Secrétaire général.

Révocation
8. Un membre peut être révoqué de son poste si le Secrétaire général et le Comité de supervision considèrent que le membre traduit de manière inacceptable.

Traducteur indépendant
9. Tout traducteur indépendant

(a) n’est pas soumis à cette Charte;
(b) ne peut recevoir d’offre de traduction émanant d’une des trois branches du gouvernement, à moins d’un accord avec l’Office Francophone.

Avantages des membres

Exclusivité des avantages
10. (1) Tout membre, qu’il soit permanent ou régulier, a droit aux avantages ci bas-mentionnés si la demande de traduction émane

(a) d’une des trois branches du gouvernement;
(b) du secteur privé.

Attribution des contrats
11. L’attribution des contrats de traduction se fait

(a) par demande du Secrétaire général;
(b) par ordre de disponibilité des membres.

Salaire

12. Un membre reçoit un salaire pour leur service
Salaire de base
(1) Le salaire de base est fixé selon des tranches de 100 mots et selon la longueur totale du texte.

(i) Le traducteur recevra un salaire de 1 CAD par tranche de 100 mots (plus ou moins 10 mots).
(ii) À chaque tranche de 500 mots (plus ou moins 20 mots), le traducteur recevra une prime de Flag-Canada.jpgCAD.
(iii) Pour encourager la productivité, pour 10 textes de longueurs moyennes traduits, le traducteur recevra une prime de Flag-Canada.jpg 10 CAD.

Bonification du salaire
(2). Il est à la discrétion du requérant de bonifier le salaire du traducteur s’il le désire.

Versement du salaire
13. Le Secrétaire général est l’agent-payeur chargé de verser le salaire à un traducteur.

Organisation
14. Le Secrétaire général a les clés de l’Office Francophone.

Budget

Préparation du budget
15. Le Secrétaire général doit présenter un budget mensuel au Ministre des Langues officielles.

Droits du Congrès

Accès à l’information
16. Le Congrès ou le Gouvernement a le droit de demander au Ministre les Langues officielles

(a) une liste des traducteurs agréés;
(b) une liste du salaire versé aux traducteurs par une des branches de gouvernement;
(c) un état de la situation économique générale de l’Office Francophone;
(d) un état de la situation des ressources humaines

Secrétaire général

Éligibilité
17. Pour devenir Secrétaire général, un candidat doit être membre de l’Office Francophone.

Nomination
18. Le candidat doit être élu par les membres de l’Office Francophone.

Durée du mandat
19. Il n’y a pas de durée maximale au mandat du Secrétaire général. Il reste en fonction malgré les changements d’administration.

Changement de Secrétaire général
20. Un Secrétaire général peut être retiré de ses fonctions

(a) s’il rend sa démission par écrit;
(b) si les membres de l’Office Francophone votent pour sa destitution.

Rôle
21. Le Secrétaire général s’occupe des tâches administratives et comptables de l’Office Francophone.

Comité de supervision et de vérification

22. Les membres du Comité seront nommés par le Secrétaire général de l’Office.

(1) Le Secrétaire général est considéré comme étant le chef du Comité.
(2) Le Secrétaire général a le pouvoir de changer les membres du Comité.

23. Le Comité a le droit de sélectionner les nouveaux membres de l’Office tel que prévu aux sections 5 et 6.

Le Ministre des Langues officielles

24. Le Ministère aux langues officielles, à travers le Ministre lui-même ou le Sous-ministre, a un droit de regard sur les actions du Comité pour s’assurer de la qualité des services offerts par l’Office francophone.

(1) Il a toute latitude à intervenir en cas d’abus de pouvoir ou de tout autre écart jugé inacceptable de la part du Comité.
(2) Il peut sanctionner un membre ou l’organisation si nécessaire, par exemple,
(a) en donnant un avertissement;
(b) en suspendant un salaire;
(c) en renvoyant un membre;
(d) en suspendant temporairement les activités de l’Office Francophone.

Amendement

Condition d’amendement
25. Cette Charte ne peut être amendée qu’avec une majorité simple au Congrès, soit un vote de 50%+1.

Top



Back.gif Retour à la page Canada